Vous êtes ici

Share page with AddThis

Les désinfectants et leur homologation

Maïs actuel
02.12.2020

Interview d'un expert

Marc Besse,
responsable du portefeuille Désinfectants Europe,
Syngenta Crop Protection Bâle

Syngenta Beizmittel Mais Experteninterview Marc Besse

Marc Besse,
responsable du portefeuille Désinfectants Europe,
Syngenta Crop Protection Bâle

Les oiseaux, les vers fil de fer et les champignons pathogènes menacent le jeune plant de maïs. Combien de temps encore disposerons-nous des traitements de semences qui offrent des solutions à ces problèmes?

Une bonne question, puisque le désinfectant Mesurol ne peut plus être utilisé en Europe. Actuellement, en Suisse et dans d'autres pays d'Europe de l’Ouest, le désinfectant Korit, qui a également un effet répulsif sur les oiseaux, est encore autorisé. Force 20 CS est largement utilisé contre les vers filaires et ce avec succès. Toutefois, il faut faire attention à la profondeur de semis et à certaines mesures de sécurité pour l'utilisateur. En ce qui concerne les traitements fongicides des semences, des produits tels que Maxim XL ou Maxim Quattro sont encore autorisés en Suisse et en Europe jusqu'à la mi 2021. La situation après cette date dépend fortement des autorités. Cependant, Syngenta défend les désinfectants avec des dossiers actualisés et est confiante qu'ils pourront à nouveau être utilisés sur le long terme. 

Que faut-il comprendre lorsque vous dites que le produit est en cours d'examen?

Cette déclaration concerne les États membres de l'UE. Ici, un grand nombre de substances actives approuvées sont examinées dans le cadre d'un projet de longue durée et une décision est prise quant à l'opportunité de retirer l'homologation. En fait, de nombreux ingrédients actifs utilisés comme agents de désinfection sont également touchés. Comme la Suisse n'est pas membre de l'UE, ses propres décisions s'appliquent, mais on peut supposer que la Suisse adoptera ces décisions. Nous ne savons pas toujours exactement quand les décisions seront prises. Toutefois, nous suivons de près la situation et lorsque nous considérons qu'il est important que nos propres substances actives restent disponibles pour la production agricole et que le risque pour l'homme et l'environnement est faible et acceptable d'un point de vue scientifique, nous défendons ces substances actives et ces produits. Dans le cas des produits Maxim, nous pensons que nous réussirons à long terme. Toutefois, il existe également des exemples de principes actifs, tels que les néonicotinoïdes, qui ont été interdits. Depuis lors, des pyréthroïdes largement efficaces ont été utilisés comme alternatives dans le colza et la betterave sucrière, mais ils ne couvrent malgré tout pas le même spectre. La situation future concernant les désinfectants est ouverte.  Cependant, il y a des lueurs d'espoir pour l'agriculture de production, par exemple Force 20 CS a récemment été approuvé pour le maïs en Suisse et aussi en Autriche, avec un effet partiel contre le ver fil de fer qui prolifère.  Dans certains pays d'Europe, cependant, Force 20 CS s’est déjà établi comme une norme et est largement utilisé dans le maïs. Dans les grandes zones de culture d'Ukraine et de Russie, il est encore possible d'utiliser des désinfectant contenant des néonicotinoïdes. 

Quelles autres approches Syngenta et d'autres entreprises poursuivent-elles en plus de la défense des substances actives? Quelles sont les tendances en matière de traitement des semences?

De vastes essais sont actuellement en cours avec des biostimulants, mais aussi avec des produits dits biologiques, lesquels devraient franchir les obstacles pour pouvoir être approuvés. Toutefois, ces catégories de produits diffèrent des composants chimiques classiques de par leur efficacité et leur durée d'action. L'industrie des semences, mais aussi les agriculteurs, doivent pouvoir vivre avec ce fait à l'avenir. Nous testons ces composants pour leur effet contre les maladies, les parasites et comme répulsifs contre les oiseaux. Cependant, nous devons également préciser que ces composants sont idéalement combinés avec un produit chimique. Si cela n'est plus possible pour des raisons réglementaires, l'effet sera moins important. Chez Syngneta, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour préserver les principes actifs afin que des solutions à long terme soient disponibles. 

Quels conseils en matière de désinfection donnez-vous à l'agriculteur pour les prochains semis de maïs? 

En tant qu'agriculteur diplômé, je réduirais certainement au minimum le risque de perte de rendement et choisirais l'option de désinfection la plus large possible. Qui sait exactement quels ravageurs il devra combattre et quelles maladies il aura dans son sol? Le traitement des semences assure un bon effet avec une petite quantité de produit au bon endroit et offre une certaine garantie déjà lors de l'achat des semences. Une combinaison de Maxim Quattro, Korit et Force 20 CS me semble actuellement être la meilleure protection qu'un agriculteur suisse puisse avoir pour ses semences de maïs. Toutefois, sur la base de l'examen des autorisations, je conseille également d’utiliser chaque année toutes les semences dans toute la chaîne des flux de marchandises, depuis l'emballeur et le fournisseur jusqu'à l'agriculteur, en passant par le commerce, et de ne constituer aucun stock.