Protection des eaux

Protéger durablement nos ressources en eau

La Suisse est un pays très riche en eau. C’est pourquoi la protection de cette ressource naturelle est l’une de nos principales préoccupations.

L’agriculture a également un impact sur nos eaux. L’objectif est de limiter cet impact autant que possible tout en garantissant une production efficace de produits agricoles sûrs.

Vous trouverez ici des informations importantes sur la protection des eaux et des plantes. Vous trouverez également ici les dispositions légales concernant les exigences en matière de distance.

  • Prévention de la pollution des eaux de surface par la dérive

    On appelle dérive la quantité de pesticide diffusée sous l’effet du vent lors d’une application.

    La dérive peut avoir des conséquences indésirables qu’il faut impérativement éviter.

    • Répartition inégale du produit sur votre terrain et perte de substances actives. Cela entraîne non seulement des pertes monétaires, mais aussi une perte d’efficacité due au sous-dosage
    • Résidus indésirables ou même dommages aux cultures dans le champ voisin
    • Discussions désagréables avec les promeneurs et les habitants
    Pollution de l’eau
    • La dérive contribue à la pollution des eaux de surface avec une part d’environ 5 à 15%
    • La dérive peut entraîner une concentration de courte durée, mais souvent élevée, dans l’eau
    • La dérive en tant que «voie d’entrée diffuse» peut être considérablement réduite avec les «bonnes pratiques» professionnelles et la technologie de buse appropriée

    Comment éviter la dérive?

    La technologie utilisée, la vitesse du vent, la température, l’humidité, la hauteur de la rampe, la pression et la vitesse de conduite ont une influence significative sur la dérive. La proximité de l’eau et d’autres zones sensibles, en particulier, exige une application très précise.

    La meilleure technologie est inutile si elle est mal utilisée. Veillez donc à utiliser de manière optimale la technique de pulvérisation choisie. Vous trouverez ici les recommandations les plus importantes.

    L’application dans les cultures en espaces étroits est particulièrement susceptible de provoquer une dérive du produit. Il faut donc adapter le réglage de l’appareil et le débit de pulvérisation en fonction du stade de développement de la culture.

    Mesures juridiques

    Lors de l’application de produits phytosanitaires, il convient de respecter les prescriptions applicables en Suisse concernant les distances par rapport aux eaux de surface.

    Selon l’ordonnance sur les paiements directs de la Confédération, une distance minimale de 6 m par rapport à un plan d’eau doit être respectée lors de l’application de produits phytosanitaires à l’extérieur (prescriptions PER). Pour certains produits, des distances plus importantes sont prescrites selon l’autorisation.

    Sur les étiquettes des emballages des produits phytosanitaires de Syngenta, les distances applicables au produit respectif se trouvent dans la section «Attention», avec les conseils de prudence Spe3 (précautions de sécurité liées à l’environnement). Concrètement, les distances de sécurité sont de 6m, 20m, 50m ou 100m, selon le produit. Pour quelques produits, la distance dépend également du dosage ou du domaine d’application.

    Un aperçu des exigences en matière de distance disponibles se trouve aux dernières pages du guide de Syngenta ou sous le lien suivant.

    Les étiquettes mentionnent également que les distances requises par les conseils de prudence SPe 3 peuvent être réduites par des mesures de réduction de la dérive. La dérive peut être sensiblement réduite en combinant plusieurs mesures ou en sélectionnant des mesures particulièrement efficaces (buses appropriées).

    Un système de points est utilisé pour la réduction progressive de la largeur des zones tampons non traitées (par exemple de 50 m à 20 m). Les différentes mesures avec le nombre de points correspondant sont présentées dans les tableaux suivants, divisés en cultures de surface, vignes et cultures fruitières.

    Prévention de la pollution des eaux de surface par le ruissellement

    Pour certains produits et leur application, il faut également tenir compte des réglementations spécifiques concernant le ruissellement. Ici aussi, un système de points est appliqué et les règlements sont également indiqués sur les étiquettes sous la forme de conseils de prudence Spe3.

    Toutefois, il existe des exceptions à cette règle, lorsque les exigences relatives au ruissellement ne s’appliquent pas, à savoir:

    • si l’application de produit phytosanitaire est effectuée sur une zone dont la pente est inférieure à 2%
    • si l’ensemble de la parcelle se trouve à plus de 100 m de l’eau de surface la plus proche
    • si l’eau de surface se situe à une altitude plus élevée que la zone à traiter
    • si l’application a lieu dans une serre

    Les mesures permettant d’atteindre les points requis en ce qui concerne le ruissellement sont présentées dans l’instruction suivante.

    • Technologie

      • Les buses de réduction de la dérive sont à la pointe de la technologie et devraient être utilisées.
      • Les exigences de distance liées au produit peuvent être réduites en utilisant des buses visant à réduire la dérive.
      • Plus le niveau de réduction de la dérive est élevé (50 %, 75 % ou 90 %), plus la distance exigée par rapport aux eaux de surface est faible.
      • Les buses de réduction de la dérive réduisent en particulier le débit des gouttelettes < 100 µm. De fines gouttelettes se trouvent dans la culture, elles flottent donc et peuvent facilement dériver.
      • Les buses de bordure permettent un traitement précis en bordure du champ.
  • Éviter les entrées ponctuelles dans les eaux!

    De nombreux travaux liés à la protection des plantes dans les exploitations agricoles peuvent entraîner des concentrations de produits phytosanitaires dans les eaux. Ils représentent de loin la plus grande part des entrées dites ponctuelles.

    Il ne s’agit pas seulement des entrées via les canalisations d’eau de pluie qui se trouvent sur la surface du domaine directement dans le cours d’eau récepteur, mais aussi du chemin d’entrée via le réseau d’égouts dans la station d’épuration des eaux usées. Tout comme les produits pharmaceutiques, les résidus de pesticides ne devraient jamais pénétrer dans les stations d’épuration, car de nombreux principes actifs n’y sont pas complètement dégradés et peuvent donc pénétrer dans les eaux à partir de là.

    En Suisse, les sources ponctuelles représentent encore bien plus de 50 % de toutes les entrées de produits phytosanitaires dans les eaux de surface.

    Il est possible de les éviter presque intégralement.

    Passez en revue vos processus de travail en lien avec le remplissage et le nettoyage de votre sulfateuse. A quel endroit sur votre exploitation agricole les produits phytosanitaires peuvent-ils se retrouver dans le réseau de canaux ou directement dans l’eau - par exemple après une forte pluie d’orage ? Souvent, même une adaptation mineure des processus de travail, par exemple le déplacement de la place de remplissage dans une zone cultivée suffit à réduire considérablement le risque d’entrée.

    Remplir le pulvérisateur à la ferme

    Comme le produit phytosanitaire non dilué est manipulé à cette étape, quelques pulvérisations suffisent pour provoquer une entrée dans les eaux.

    • Une place de remplissage bien rangée facilite le travail!

      • Remplissez le fût à un endroit où la matière déversée peut être facilement recueillie et gardez toujours un matériau absorbant à portée de main.
      • Utilisez des aides techniques telles qu’un sas de remplissage et un débitmètre.
      • Ne préparez que la quantité de liquide de pulvérisation dont vous avez réellement besoin. Vous évitez ainsi les résidus.
      • N’oubliez pas de nettoyer soigneusement les contenants vides.
      • Nettoyez les gobelets doseurs, les récipients collecteurs, les gants, etc. immédiatement après avoir appliqué le dernier fût de pulvérisation. Ne laissez jamais sécher les salissures! Verser tous les liquides de nettoyage dans le dernier fût!
    • Lors de l'utilisation, de petites quantités de liquide de pulvérisation adhèrent toujours à un pulvérisateur et peuvent être emportées par la pluie. Par conséquent, après le travail, placez le pulvérisateur soit sur une zone envahie par la végétation, soit à l'abri de la pluie.

    • Bildquelle: Amazone-Werke H. Dreyer GmbH & Co.KG, Hasbergen
      • Bonne pratique professionnelle: un travail soigneux lors du remplissage augmente aussi la sécurité de l'utilisateur.
      • Les systèmes de remplissage fermés offrent de nouvelles possibilités pour améliorer la protection des utilisateurs et de l'eau

    Nettoyer le pulvérisateur

    C’est lors du nettoyage du pulvérisateur que le risque de pollution des eaux de surface est le plus élevé.

    En principe, le nettoyage intérieur et extérieur du pulvérisateur doit être effectué sur la surface traitée, sur sol cultivé. Cela évite de générer des eaux usées polluées dans l’exploitation.

    Source: Amazone-Werke H. Dreyer GmbH & Co.KG, Hasbergen

    Nettoyage intérieur

    • Ces dernières années, des progrès techniques permettant de gagner beaucoup de temps ont été réalisés dans le domaine du nettoyage intérieur.
    • Lors de l’achat d’un pulvérisateur, un système de nettoyage interne automatisé et un petit nettoyeur à haute pression pour le nettoyage externe devraient aujourd’hui être la norme. Les appareils plus anciens peuvent facilement être équipés d’un système de nettoyage interne en continu.

    Bonne pratique professionnelle:

    Le nettoyage extérieur et intérieur immédiat sur le terrain nécessite très peu d’eau, car l’enduit est encore frais. S’il est sec, il faut 5 à 10 fois plus d’eau et de temps pour obtenir des résultats de nettoyage équivalents.

    Source: Amazone-Werke H. Dreyer GmbH & Co.KG, Hasbergen

    Nettoyage extérieur

    Si le nettoyage extérieur doit avoir lieu sur place, il faut disposer d’une zone de lavage appropriée où l’eau de nettoyage est collectée et éliminée de manière appropriée. Cependant, cette tâche est beaucoup plus complexe que le nettoyage sur le terrain.Les stations de lavage classiques avec séparateurs d’huile ne sont pas adaptées au nettoyage des pulvérisateurs. Certains cantons autorisent le déversement du liquide de lavage dans la cuve à lisier.

    Avec le système RemDry, Syngenta vous offre une solution pour éviter les résidus de pesticides dans l’eau, en savoir plus ici:

  • Qu’est-ce que RemDry?

    RemDry est un système qui permet d’éviter les entrées ponctuelles de résidus de pesticides dans l’eau. Il offre aux agriculteurs une solution simple, efficace et durable pour faire face aux déversements accidentels de produits phytosanitaires pendant le processus de mélange et de remplissage, ainsi que lors de la vidange et du nettoyage du pulvérisateur.

    Syngenta travaille intensivement sur la manière de prévenir la pollution de l’eau par les produits phytosanitaires. RemDry a été développé et lancé sur le marché en collaboration avec les sociétés Ecomembrane et UpTo Farm.

    Plusieurs essais ont été réalisés dans des exploitations de Syngenta en Suisse et dans des écoles d’agriculture indépendantes pour vérifier et contrôler la fonctionnalité et l’efficacité de RemDry.

    Quels sont les éléments de RemDry

    RemDry se compose d'une cuve d'évaporation et une platforme de rinçage mobile qui offre à l'agriculteur un maximum de flexibilité.

    Module 1:

    Cuve d'évaporation

    • Le RemDry se compose d'une cuve octogonale en acier qui est recouverte par un toit transparent, et présente des ouvertures sur tous les côtés.
    • Facile et rapide à installer et sans besoin de fixation sur une surface en dur (des points d'encrage sont disponibles pour une meilleure stabilité).
    • La cuve RemDry permet de recevoir jusqu'à 2500 litres d'eau de rinçage.
    • La lumière du soleil et le vent permettent d'évaporer l'eau, en laissant les résidus de produits phytosanitaires former un dépôt sec sur le revêtement interne.
    • Le dépot accumulé est ensuite récolté de manière sûre afin d'être évacué vers un centre de traitement lorsqu'un volume important de dépôt sec a été accumulé.

    Module 2:

    Platforme de rinçage mobile

    • Membrane en PVC robuste et résistante.
    • Mise en place rapide et facile sur un sol nu en dépliant/repliant la membrane sur place.
    • Disponible en duex dimensions afin de s'adapter aux différents types de pulvérisatuers. Pulvérisateurs pour vergers (portés ou trainés) et pulvérisatuers de grande culture (portés ou trînés) avec une largeur de rampe allant jusqu'à 12 mètres (type S: 6x6m) ou plus large que 12 mètres (type L: 6x12m).
    Type S
    Type L
    • S'utilise pendant le remplissage et le mélange, pour vidanger les restants de bouillie présent dans le pulvérisateur ou pour rincer le pulvérisateur.
    • Les restant de bouillie sont collectés dans le réservoir central et sont ensuite pompés vers la cuve RemDry.

    Comment fonctionne RemDry?

    L’eau de rinçage contenant des résidus de produits phytosanitaires provenant de la cuve, des filtres et des buses des pulvérisateurs est recueillie sur la plate-forme de nettoyage pendant le processus de lavage et est redirigée dans la cuve RemDry au moyen d’une pompe. Là, l’eau de rinçage contaminée s’évapore sous l’effet de la lumière du soleil et du vent. Les résidus de pesticides restent sous forme solide sur le film intérieur.

    Si de grandes quantités de résidus séchés se sont accumulées, ils peuvent être livrés à un point de collecte de déchets chimiques pour y être éliminés.

    Pour quel type d’exploitation RemDry est-il adapté?

    RemDry convient à tout type d’exploitation agricole, quelles que soient les cultures pratiquées et la superficie de l’exploitation. Donc aussi bien pour les exploitations agricoles, maraîchères ou fruitières que pour les exploitations viticoles.

    Il est également possible d’assembler plusieurs réservoirs afin d’augmenter le volume.

    Quelle est la maintenance et le service de RemDry?

    RemDry ne nécessite pas beaucoup d’entretien. Le film intérieur noir du réservoir doit être remplacé tous les deux ans. Le film souillé peut être retourné au point de vente, c’est-à-dire chez Landi, pour y être éliminé.

    Où peut-on acheter le RemDry?

    RemDry est distribué en Suisse par le canal de vente FENACO et peut être commandé et obtenu chez Landi.

    Vous pouvez télécharger ou imprimer ici un dépliant sur RemDry: