Vous êtes ici

Share page with AddThis

La protection des plantes autrefois et aujourd'hui: Point de vue d'un expert agricole

Syngenta
04.04.2018
Joel Meier Versuchstechniker

"L'utilisation de méthodes digitalisées pour l'application des produits va contribuer à augmenter encore leur efficacité et leur sûreté"

Depuis 1977, Joel Meier travaille pour Syngenta dans le domaine de la protection des cultures. Nous avons parlé avec lui de la protection des cultures autrefois et aujourd’hui.

Joël, considérant ton parcours professionnel on peut dire que c'est une vie entièrement dédiée à la protection des plantes. Est-ce cela a toujours été ton idée?
Oui, la protection des plantes est une tradition dans ma famille. Très tôt mon père a éveillé mon intérêt pour les insectes. Ma trajectoire professionnelle dans la protection des plantes était tout tracée. Ce qui me fascinait avant tout, c'était la production végétale.

Comment as-tu vécu ce parcours professionnel et l'évolution de la protection des plantes en Suisse? 
Durant les premières années de ma vie professionnelle est née la notion de "Protection Intégrée". Pour la première fois, des systèmes ont été développés pour maintenir les organismes nuisibles en dessous du seuil de nuisibilité en adoptant des mesures acceptables du point de vue économique, toxicologique et écologique.  Entretemps, les mesures de protection des cultures sont devenues plus ciblées et spécifiques. On assiste à une inflation des réglementations dans le but de restreindre l'emploi des produits phytosanitaires. La protection des cultures est conçue aujourd'hui comme un système globalisé dans le but de produire des biens de consommation de qualité absolument irréprochable.

Qu'est-ce qui a changé dans la conduite des essais?
La conduite des essais pour la protection des plantes fait appel aux observations et expériences récoltées par les scientifiques et des techniciens au cours de nombreuses années. Depuis plusieurs décennies on dispose de connaissances exactes sur les organismes nuisibles. Ce qui a changé, c'est l'utilisation des moyens techniques ainsi que l'évaluation des données obtenues.

Comment se présente l'avenir de la protection des plantes?
L'utilisation de produits phytosanitaires reste la fondation d'une agriculture durable et productive. Ces produits sont actuellement examinés sous tous les angles et les mieux étudiés de tous. En Suisse, l'utilisation des phytosanitaires est fortement réglementée et sévèrement contrôlée. Dans le futur comme maintenant, nous aurons besoin d'une protection des plantes intelligente. L'utilisation de méthodes digitalisées pour l'application des produits va contribuer à augmenter encore leur efficacité et leur sûreté.